English    Español  

Colloque international – Luttes autochtones pour le territoire : Amérique latine et Québec

Colloque international

Luttes autochtones pour le territoire : Amérique latine et Québec

12-13 octobre 2017
Montréal, QC

Lieu : Salle PK 1140 – Pavillon Président-Kennedy, Université du Québec à Montréal

Programme   |   Page Facebook de l’événement   |   Vidéos du colloque   |   Sponsors

L’objectif central du Colloque international, complété par une mini-tournée, est de permettre à des représentants d’organisations autochtones, provenant de plusieurs pays d’Amérique latine, et à des chercheurs universitaires de présenter au public universitaire québécois, de même qu’à des autochtones et à des groupes populaires d’ici, leurs expériences de luttes pour la défense du territoire contre les grands projets extractifs qui les menacent : mines à ciel ouvert, barrages hydro-électriques, lignes à haute tension, oléoducs et fracturation hydraulique pour l’extraction d’hydrocarbures. Ce colloque est d’autant plus pertinent que des entreprises minières et hydro-électriques canadiennes jouent un rôle de premier plan dans ces projets extractifs qui sont dévastateurs, tant sur le plan social qu’environnemental.

Participants des peuples autochtones
  • Roméo Saganash, Député fédéral d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou
  • Réal MacKenzie, Ancien chef du peuple innu de Shefferville, Québec
  • Angus Mayappo, Stephanie Georgekish et Louise Mayappo – Propriétaires cris d’un territoire de chasse familial à Wemindji, Québec
  • Rodney Mark, Ancien chef de la Nation crie de Wemindji, Québec et ancien grand chef adjoint du Grand Conseil des Cris d’Eeyou Istchee
  • Nazario Diego, Représentant d’Altepe Tajpianij, qui regroupe plusieurs communautés maseualmejs (nahuas), de la Sierra Nororiental de Puebla (Mexique)
  • Miriam Bautista Gutiérrez, Représentante de Frente de Defensa del Apulco, qui regroupe des communautés nahuas et métisses de la vallée de l’Apulco dans la Sierra Nororiental de Puebla (Mexique)
  • Alejandro Marreros Lobato, Représentant du comité qui s’oppose au projet minier Almaden Mining à Ixtacamaxtitlán, Puebla (Mexique)
  • Miguel Melín, Représentant du peuple mapuche (Chili)
  • Aniseto López Díaz, Représentant du Frente de Defensa Sanmiguelense, Mam, de San Miguel Ixtahuacan (Guatemala)
  • Pedro Nola Flores, Président du Congreso Ngäbe-Buglé (Panama)
  • Manari Ushigua, Président de la nation sápara (Équateur)
  • Sergio Campusano, Président de la communauté Diaguitas Huasco Altinos (Chili)
Participants universitaires et collaborateurs
  • Pierre Beaucage, Professeur émérite, Département d’anthropologie, Université de Montréal, membre du GREPIP 
  • Nancy Thede, Département de science politique, Université du Québec à Montréal, membre du GREPIP
  • Colin Scott, Professeur agrégé, Département d’anthropologie, Université McGill
  • Daviken Studnicki-Gizbert, Professeur agrégé, Département d’histoire, Université McGill
  • José Aylwin, Coordinateur du programme de Globalisation et Droits humains, Observatorio Ciudadano, Santiago (Chili)
  • Jon Altman, Professeur de recherche, Institut Alfred Deakin, Université Deakin, et RegNet, Université nationale australienne
  • Pierre Trudel, Chargé de cours, Université du Québec à Montréal
  • Karine Vanthuyne, Professeure agrégée, École d’études sociologiques et anthropologiques, Université d’Ottawa
  • Eduardo Kohn, Professeur agrégé, Département d’anthropologie, Université McGill
  • Adriana Pozos Barcelata, Doctorante en science politique, Université du Québec à Montréal
  • Ximena Cuadra, Doctorante en science politique, Université du Québec à Montréal
  • Leah Temper, Chercheure, Université autonome de Barcelone
  • Iokiñe Rodríguez, Chargé de cours confirmé, École de développement international, Université d’Est-Anglie
  • Pablo Mansilla Quiñones, Institut de géographie, Université pontificale catholique de Valparaíso, Chili
  • Alessandra Devulsky, Chercheure, Faculté de droit, Université de Montréal
  • Teresa Peñafiel, Enseignante, Collège Montessori, responsable de la soirée culturelle

PROGRAMME
12 octobre – session du matinregarder la vidéo

Mots de bienvenue – Pierre Beaucage

Allocution d’ouverture – Roméo Saganash

La Sierra Nororiental de Puebla (Mexique) : Communautés face à l’arrivée des projets miniers, hydroélectriques et de fracturation hydraulique (Modératrice : Adriana Pozos Barcelata)
Les Maseualmejs (Nahuas) de Cuetzalan : De la coopérative de producteurs à l’organisation pour la défense du territoire (Nazario Diego)

Les communautés autochtones et métisses de la vallée de l’Apulco : Le dépassement des solidarités locales vers l’action régionale (Miriam Bautista Gutiérrez)

L’impact du projet minier à Ixtacamaxtitlán sur les droits des peuples autochtones (Alejandro Marreros Lobato)

Droits territoriaux et l’extraction des ressources en Australie
Droits territoriaux et titre de propriété autochtone dans les zones éloignées de l’Australie et conflits à propos de l’extraction des ressources naturelles (Jon Altman)

12 octobre – session d’après-midiregarder la vidéo

Les Ngäbes et Buglés de l’ouest du Panama (Modératrice : Ximena Cuadra)
Comment nous avons obtenu l’autonomie de la Comarca Ngäbe Buglé

Les peuples autochtones du Chili contre les entreprises extractives (Modératrice : Nancy Thede)
La défense des droits de la personne et des droits des peuples autochtones dans le contexte légal hérité de la dictature Pinochet (José Aylwin)

La lutte contre l’entreprise Barrick Gold à Pascua Lama (Sergio Campusano)

Les luttes actuelles du peuple mapuche (Miguel Melín et Pablo Mansilla Quiñones)

La lutte des Mapuches pour le territoire, face à la politique énergétique de l’État chilien (Ximena Cuadra)

Les Premières nations du Québec (Modérateur : Pierre Trudel)
Les Innus et la solidarité avec les autres luttes autochtones du continent (Réal MacKenzie)

La Nation crie-eeyou de Wemindji et les entreprises minières (Angus Mayappo, Stephanie Georgekish, Louise Mayappo et Rodney Mark)

13 octobre – session du matinregarder la vidéo

Table ronde : Expériences de lutte et de résistance des femmes autochtones pour la protection du territoire (Modératrice : Alessandra Devulsky)
Participantes: Miriam Bautista Gutiérrez (Mexique), Stephanie Georgekish et Louise Mayappo (Québec) et Tess Tesaloma (Philippines). Organizé par le Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), Femmes autochtones du Québec (FAQ) et Femmes de diverses origines (FDO).

La lutte contre les entreprises pétrolières en Amazonie équatorienne (Modérateur : Paul Cliche)
Comment la nation sápara a gagné cette bataille (Manari Ushigua)

La collaboration entre un chercheur et la nation sápara (Eduardo Kohn)

13 octobre – session d’après-midiregarder la vidéo

Projection du film « El Mineral o La Vida » de José Luis Matías Alonso (Nahua du Guerrero, Mexique). (En espagnol avec sous-titres français). Les luttes et les victoires des autochtones du Guerrero contre la dévastation de leurs territoires par les entreprises minières.

Guatemala : la destruction de l’environnement et ses coûts. Qui va restaurer ? (Modérateur : Daviken Studnicki-Gizbert)
Guatemala : Quand l’entreprise s’en va, qui répare le désastre ? (Aniseto López Díaz)

Justice environnementale
ACKnowl-EJ : Collaborations universitaires-activistes dans la co-production des connaissances pour la justice environnementale (Leah Temper et Iokiñe Rodríguez)

Conclusion
Droits territoriaux autochtones, industries extractives et conflits dans l’usage des ressources (Colin Scott)

Remarques finales (Alejandro Marreros Lobato)


Service de traduction simultanée assuré par le CDHAL

Parrainé par :
GREPIP (Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques) – Directrice: Charmain Levy, Université du Québec en Outaouais

Groupe de travail « Espaces de vie » : Nancy Thede et Pierre Beaucage

CICADA (Centre pour la conservation et le développement autochtones alternatifs) et INSTEAD (Intendance environnementale autochtone et développement alternatif) – Directeur: Colin Scott, Département d’anthropologie, Université McGill

CDHAL (Comité pour les droits humains en Amérique latine)

        INSTEAD   

Coordinateurs:
Pierre Beaucage
Département d’anthropologie
Université de Montréal

Daviken Studnicki-Gizbert
Département d’histoire
Université McGill

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Centre Pour la Conservation et le Développement Autochtones Alternatifs