English    Español  

Tsilhqot’in

Tsilhqot’in

Catherine Nolin, collaboratrice universitaire au centre CICADA, a noué un partenariat avec la Première nation Tsilhqot’in afin d’articuler les prises de position et les perspectives de cette communauté à l’égard des industries d’extraction telles l’exploitation forestière et les mines.

tshilhqot'in

 

Avant que ne soit prononcé le jugement historique dans le cas opposant la Nation Tsilhqot’in à la province de la Colombie Britanique en 2014, Catherine Nolin a travaillé en collaboration avec la Nation Tsilhqot’in afin de faire connaitre leur position vis-à-vis la proposition d’ouverture de la mine d’or et de cuivre New Prosperity par Taseko Mines Limited (TML).

“Alice William connaît tous les ruisseaux, toutes les sources et toutes les légendes de la région montagneuse de Ts'yl?os.”
““Alice William connaît tous les ruisseaux, toutes les sources et toutes les légendes de la région montagneuse de Ts’yl?os.”

L’article de Nolin a servi de plate-forme d’expression pour les nombreuses voix de la communauté. Les membres de la Nation Tsilhqot’in décrivent les impacts des industries d’extraction sur les territoires et mettent en évidence la persistance de sociétés d’extraction des ressources dans leurs propositions de coopération.
 

 

Catherine Nolin, University of Northern British Columbia (UNBC)
Catherine Nolin, University of Northern British Columbia (UNBC), Colombie Britannique

À LIRE (lien en anglais): No Means No [Non c’est non]: Après avoir sauvé une fois leur territoire de la mine Prosperity, la Première Nation Tsilhqot’in du centre de la Colombie-Britannique se bat toujours pour leur mode de vie contre une deuxième proposition de mine à ciel ouvert (2012) – Nathan Einbinder et Catherine Nolin

 

« Comment pouvez-vous vivre votre culture si vous n’avez pas de territoire sur lequel le faire? C’est quelque chose de quotidien. Nous dépendons de ce lieu. »

– Lois Williams, conseiller Xeni Gwet’in.

Un lancé de pêche pour une grosse prise sur le Y’anah Biny (Lac Petit Poisson).
Un lancé de pêche pour une grosse prise sur le Y’anah Biny (Lac Petit Poisson)

 

Le travail de Catherine Nolin avec la nation Tsilhqot’in souligne l’importance de la terre pour l’identité de la communauté et sa subsistance.

 

 

 

 

 

« Avec tant de soumissions, le système est débordé. Avec le prix du métal tel qu’il est, c’est comme s’il y avait une ruée vers l’or moderne. »

– JP Laplante, gestionnaire des mines, du pétrole et du gaz du gouvernement de la Nation Tsilhqot’in.

 

 

 

 

Centre Pour la Conservation et le Développement Autochtones Alternatifs