English    Español  

ÉVÈNEMENTS

Colloques et rencontres du CICADA

Le CICADA (Centre pour la conservation et le développement autochtones alternatifs) mise sur le potentiel conceptuel et pratique des « projets de vie » collectifs des peuples autochtones pour générer des modes de protection de l’environnement innovateurs et des visions alternatives de développement qui encouragent l’intégrité écologique. Le centre regroupe les projets de plus de soixante co-chercheurs et collaborateurs venant de plusieurs universités et établissements de recherche à travers le monde et travaille en partenariat avec plus de trente communautés et organisations autochtones des Amériques, de l’Afrique de l’Est, de l’Asie et de l’Océanie. Le programme de recherche du centre est structuré selon sept axes de recherche thématiques et méthodologiques : 1) projets de vie et ontologies, 2) systèmes de tenure coutumière et droits territoriaux, 3) modes de subsistance et souveraineté alimentaire; 4) politiques d’extraction des ressources, 5) conservation et aires protégées, 6) cartographie communautaire et 7) méthodes visuelles.

Grâce au CICADA, plusieurs projets et programmes associés au centre unissent leurs forces pour réfléchir à la conservation et au développement en contexte autochtone à travers le monde. Plusieurs sont de larges projets menés par des équipes de recherche : INSTEAD (Intendance environnementale autochtone et développement alternatif), I-CAN (Le « dôme » institutionnel de la conservation : gouvernance et environnementalité en Afrique de l’Est), Arctic Domus, EpA (Économie pour l’anthropocène) et BESS (Biodiversité, services écosystémiques et durabilité). Les projets associés au CICADA comprennent également plusieurs autres projets indépendants.

Une première rencontre des responsables des axes de recherche du CICADA et des directions de chaque projet de recherche s’est tenue vers la fin du mois de février 2015. L’essentiel de cette rencontre a été consacré à l’élaboration des concepts et à leur harmonisation avec les objectifs du centre. Nous avons également réfléchi à la manière d’augmenter la synergie entre les axes de recherché thématiques et les projets participants, planifié les modes de communication et le développement des ressources (incluant la planification des ateliers et échanges avec les partenaires autochtones en ce qui a trait à la cartographie communautaire et aux méthodes de vidéo/photo voice communautaires) ainsi qu’identifié les options pour appliquer à de nouveaux fonds de recherche qui permettraient de développer le travail du centre.

Lors de cette rencontre de février, nous avons aussi planifié les grandes lignes du premier grand colloque des chercheurs et des représentants autochtones partenaires du CICADA. Le colloque s’est déroulé vers la fin du mois d’octobre 2015 à l’institution hôtelière Le Baluchon, près de Saint-Paulin. Ce site d’éco-villégiature – situé sur le territoire ancestral de la Première Nation Atikamekw, juste au sud du Parc national de la Mauricie – a été une source d’inspiration pour la tenue d’un colloque dynamique sur les alternatives de conservation et de développement autochtones.

La prochaine rencontre du CICADA se déroulera du 28 août au 1er septembre 2016.

Les colloques du CICADA offrent la traduction simultanée en anglais, français et espagnol.

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Centre Pour la Conservation et le Développement Autochtones Alternatifs