English    Español  

Mapuche

 

José Aylwin, professeur à l’Universidad Austral de Chili et chercheur du CICADA, travaille avec les Mapuches du Chili. Dans ses recherches, il suggère que le conflit existant entre l’État chilien et les populations autochtones (dont la majorité s’identifient comme Mapuche) découle du manque de pouvoir politique de ces derniers. Aylwin fait valoir de plus que cette situation découle de l’absence de protection des droits des autochtones, en particulier leurs droits à la terre et aux ressources naturelles, alors que qu’ils sont confrontés à de plus en plus de projets d’extraction sur leurs territoires. Les populations autochtones du Chili se sont mobilisées en signe de contestation; en contrepartie, ces populations autochtones reçoivent maintenant une attention hors norme de l’Etat qui a criminalisé leurs demandes politiques et sociales.

José Aylwin, professeur à l'Universidad Austral de Chile et partenaire universitaire du CICADA.
José Aylwin, professeur à l’Universidad Austral de Chile et partenaire universitaire du CICADA.

« Comme ailleurs sur le continent, les peuples autochtones du Chili ont subi les politiques d’assimilation culturelle et de dépossession territoriale, d’abord sous les autorités coloniales d’abord et ensuite sous les gouvernements républicains. »

-Implementación de legislación y jurisprudencia nacional relativa a los derechos de las pueblos indígenas: La experiencia de Chile

LIRE: Implementación de legislación y jurisprudencia nacional relativa a los derechos de las pueblos indígenas: La experiencia de Chile (2005) – José Aylwin

 

La recherche d’Aylwin porte principalement sur la question des politiques. Aylwin a sondé le contenu et les recommandations des différents rapports qui ont été publiés depuis la fin des années 1990 et au début des années 2000. Ces rapports ont été publiés en réponse à l’intérêt grandissant tant au niveau national qu’international pour le manque de reconnaissance et de protection des droits des autochtones au Chili, pour les effets des projets de développement sur les terres de ces peuples autochtones et pour la réaction du gouvernement chilien au mouvement de contestation sociale autochtone, en particulier durant la présidence de Ricardo Lagos entre 2000 et 2006.

LIRE : La política del “nuevo trato”: Antecedentes, alcances y limitaciones (2006) – José Aylwin

EN SAVOIR PLUS: Políticas publicas y pueblos indígenas: El caso de las tierras mapuche en Neuquen (Argentina) y La Araucania (Chile) (2004) – José Aylwin

 

Thora Herrmann, professeure de géographie à l'Université de Montréal et chercheure au CICADA.
Thora Herrmann, professeure de géographie à l’Université de Montréal et chercheure au CICADA.

La géographe Thora Herrmann est professeure à l’Université de Montréal et partenaire universitaire au CICADA. En travaillant avec les Mapuches, elle a cherché à développer des approches culturellement appropriées à la conservation de la faune, en particulier des félidés tels le chat kodkod et le puma.

«Comprendre et gérer la faune c’est aussi comprendre et gérer les sociétés. […] Les histoires locales peuvent être utilisées afin de mettre à jour les relations entre l’homme et l’animal et d’éclairer certaines des causes sous-jacentes aux conflits entre eux. « 

-Values, animal symbolism, and human-animal relationships associated to two threatened felids in Mapuche and Chilean local narratives

LIRE : Values, animal symbolism, and human-animal relationships associated to two threatened felids in Mapuche and Chilean local narratives [Valeurs, symbolisme animalier et relations entre l’humain et l’animal associés à deux félins menacés dans les récits locaux mapuche et chiliens] (2013) – Thora Herrmann, Elke Schüttler, Pelayo Benavides, Nicolas Gálvez, Lisa Söhn et Nadja Palomo

Projets associés

Les impacts de la violence dans le contexte démocratique latino-américain: les cas du Chili et du Mexique

Centre Pour la Conservation et le Développement Autochtones Alternatifs