English    Español  

Ngäbé et Buglé

Ngäbé et Buglé

Recherche sur les impacts des mines et des projets hydroélectriques

Défis territoriaux et défis de gouvernance: les effets des mines et des projets hydroélectriques

 

Silvia Carrera, James Anaya et Celestino Mariano (de gauche à droite).
(De gauche à droite:) Silvia Carrera, James Anaya et Celestino Mariano. Comarca Ngäbe-Buglé, Juillet 2013.

INSTEAD se pose en partenariat avec le Congreso General de la Comarca Ngäbe-Buglé, l’organe politique du plus grand groupe autochtone du Panama, les Ngäbe-Buglé, avec pour objectifs l’étude des défis territoriaux et des défis de gouvernance auxquels ils sont confrontés sur leur territoire ainsi que pour la mise en avant de propositions visant à atténuer les effets de l’exploitation minière et des projets hydroélectriques.

Région de Nedrini, Comarca Ngäbe Buglé. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.
Région de Nedrini, Comarca Ngäbe Buglé. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.

En 2010, le gouvernement du Panama a imposé une réforme électorale permettant au gouvernement de choisir les chefs des Ngäbe-Buglé sans que le peuple Ngäbe-Buglé n’ait voix au chapitre. Tout cela dans le but d’affaiblir le pouvoir politique des Ngäbe-Buglé par rapport à l’exploitation minière et les projets hydroélectriques. La région Ngäbe-Buglé recèle de l’un des plus grands gisements de cuivre dans le monde: Cerro Colorado. Entre 2010 et 2011, le gouvernement du Panamá a mis en œuvre une réforme de la loi minière afin d’attirer les entreprises transnationales dans la région, attisant les conflits entre les Ngäbe-Buglé et le gouvernement. Les Ngäbe-Buglé ont organisé diverses manifestations et des barrages routiers, avec résultat d’interdir l’exploitation minière, mais pas l’activité hydroélectrique.

Comité environnemental interviewant les aînés Buglé pour l'atlas d'Urraca. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.
Comité environnemental interviewant les aînés Buglé pour l’atlas d’Urraca. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.

Les Ngäbe-Buglé ont porté plainte auprès de l’ONU au sujet de la violation de leurs droits humains par le gouvernement au cours de ces mois de contestation. Le rapporteur spécial sur les droits des peuples autochtones James Anaya a été dépéché en juillet 2013 afin d’évaluer la situation.

Séminaire à Kuerima au sujet de la gouvernance Comarca. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.
Séminaire à Kuerima au sujet de la gouvernance Comarca. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.

Le rapporteur spécial Anaya a émis de nombreuses suggestions:
1. Renforcement de l’auto-gestion Comarca Ngäbe-Buglé;
2. Auto-évaluation de la culture Ngäbe-Buglé et sa résurgence;
3. Gestion par les Ngäbe-Buglé de leur territoire et de son développement propre.

Depuis lors, le Ngäbe-Buglé ont tenté de mettre en œuvre ces suggestions grâce à diffusion de leur message non seulement sous forme de livres, à la radio et avec du matériel de formation, mais aussi par la création d’associations caféicoles, artisanales et environnementales, initiatives auxquelles se joignent des chercheurs et la communauté.

Daviken Studnicki-Gizbert de l'Université McGill, a initié un partenariat avec les nations Ngäbe et Buglé du Panama central et occidental dans le but de compiler leurs récits oraux et leurs points de vue vis-à-vis des projets menés par les industries extractives ou au nom du développement.
Daviken Studnicki-Gizbert de l’Université McGill, a initié un partenariat avec les nations Ngäbe et Buglé du Panama central et occidental dans le but de compiler leurs récits oraux et leurs points de vue vis-à-vis des projets menés par les industries extractives ou au nom du développement.

Daviken Studnicki-Gizbert, chercheur affilié à CICADA, a travaillé avec les nations Ngäbe et Buglé du Panama central et occidental, lesquelles se sont trouvées à l’avant-plan de récents conflits concernant leur souveraineté territoriale et le développement des ressources naturelles au Panama. Le projet INSTEAD a permis de développer un certain nombre de projets connexes à l’intérieur et à l’extérieur de la Comarca Ngäbe Buglé, le territoire indigène auto-administré créé en 1996.

Au sein de la Comarca, les autorités traditionnelles et les chercheurs d’INSTEAD collaborent à la construction d’une histoire de la région.

À la suite d’entretiens avec des individus provenant de différentes régions et d’organismes communautaires avec pour fond l’histoire orale, différents points de vue sur la lutte pour l’autodétermination territoriale ont été rassemblés – ils font état premiers projets de création d’une réserve autochtone au XXe siècle aux conflits actuels concernant l’exploitation minière et le développement hydroélectrique à grande échelle.

Le Plateau central du District de Urraca. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.
Le Plateau central du District de Urraca. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.

Pour accompagner ce travail, une série d’ateliers fut organisée pour les chefs et les organisations locales, ayant pour sujet les formes de gouvernance Ngäbe et Buglé et les défis confrontant les communautés. INSTEAD a mis à la disposition des participants de ces réunions cartes et autres ressources documentaires.

Limites et divisions de la Comarca Ngäbe Buglé au Panama. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.

Immédiatement à l’Est de la Comarca, le long du piémont et des zones côtières du versant atlantique central, s’ouvre une région d’habitation Ngäbe et Buglé connue localement sous le nom de Distrito de Urracá. Revendiquée comme partie intégrante de la Comarca par les autorités autochtones, la région a été exclue par le gouvernement panaméen lors du tracé officiel des frontières en 1997.

Carte du district de Urraca, revendication de 1997. Source: Daviken Studnicki-Gizbert.

Ne détenant pas de titres fonciers officiels en tant qu’autochtones, les communautés de la région sont aujourd’hui confrontées aux revendications de l’exploitation minière, de la conservation environnementale et à l’accaparement des terres communautaires par les des agents externes et des spéculateurs immobiliers. Une équipe de représentants Ngäbe et Buglé en partenariat avec des chercheurs de l’Université McGill ont abouti aux épreuves finales de la production d’un atlas thématique de Urraca. Il sera utilisé comme outil pédagogique au niveau local et la prise de décision par des dizaines de communautés de la région. Des projets de vidéographie et d’histoire communautaire pour en assurer le suivi en sont au stade de la planification.

Projets de recherche associés

Atlas communautaire du District Urracá, Panama

Documentation de l’histoire orale du développement dans la Comarca Ngöbe-Buglé, Panama

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Centre Pour la Conservation et le Développement Autochtones Alternatifs